Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Jean Hirsch

6 Janvier 2014

Interview de Jean Hirsch

Jean Hirsch « La cohabitation pacifique entre les trois religions est rationnellement possible »

- Dr. Jean Hirsch, vous êtes l'auteur du livre “Les monothéismes dans leur simplicité” (Editions L'Harmattan). Quels sont les principaux arguments développés dans ce livre?

Jean Hirsch : Les religions monothéistes ont perdu de leur éclat en ce début du XXIe siècle pour diverses raisons que l'on peut résumer ainsi: Les lieux de culte sont moins fréquentés dans les pays développés en raison de la sécularisation; les vocations à la prêtrise se font rares. Il y a l'irruption de l'immense Asie sur le plan de la scène mondiale, Asie où il n'y a pas de dieu au sens biblique du terme. La manifestation massive de l'Islam en Occident , et ce sans que cela relève d'un plan organisé, perturbe les schémas anciens. (Jusqu'à la première guerre mondiale beaucoup de chrétiens espéraient évangéliser le monde). La Shoa (massacre de circoncis par des baptisés), la naissance et le développement de l'Etat d' Israël ont achevé de modifier le paysage religieux, entrainant la nécessité d'une nouvelle description. Aujourd'hui, comme auparavant, les trois religions veulent chacune être le véritable et unique destinataire du livre sacré la Bible incréée, c'est à dire d'origine divine pour les musulmans, mise par écrit 26 générations avant la création du monde pour les juifs.

- Existe-t-il beaucoup d'éléments communs aux trois monothéismes?

J.H : Les éléments communs aux trois monothéismes sont : la foi en un Dieu unique , intervenant dans la création et la transformation de l'univers, maître de l'Histoire, s'intéressant à chaque être humain dans sa singularité, foi en une eschatologie (jours derniers) où l'aventure humaine n'est pas terminée à la mort: le sort du bon est différent de celui du méchant. Foi en la venue ou le retour du Messie. Ces éléments communs aux différentes croyances sont un socle solide d'empathie, puisque, in fine, nous avons le même Dieu.

- L'objectif de ce livre est-il seulement une meilleure compréhension des religions du livre?

J.H : L'objectif de ce livre est une meilleure compréhension du monde moderne: judaïsme et christianisme non seulement ont les mêmes textes bibliques, mais également le vaste corpus inter-testamentaire d'origine juive, recueilli par les chrétiens, sans oublier le judaïsme alexandrin avec Philon ainsi que Qumran. Le monde moderne est l'oeuvre du christianisme. La description des similitudes législatives entre juifs et musulmans, d'autre part, est aisée, malgré les différences entre les droits divins et humains.

- Une cohabitation pacifique entre juifs, chrétiens et musulmans est-elle rationnellement possible?

J.H : Le Talmud mentionne l'existence historique de Jeshu, nom très répandu à cette époque. Il est juif bien qu'il ait péché, et supérieur au prophète des nations, Bilaam. Le christianisme a fait de Jésus au cours des siècles , au moyen des conciles, un Dieu qui possède à la fois une nature divine et une nature humaine, ce qui est inconcevable pour les juifs. Les musulmans (et d'autres) le considèrent comme prophète. Le printemps arabe, 1789, vont dans la bonne direction par la restriction des droits divins et la mise en avant des droits humains (démocratie). L'impulsion est donnée mais le résultat semble encore bien lointain. La cohabitation pacifique entre les trois religions est rationnellement possible. Il faut signaler que les juifs ne se sont développés qu'en pays musulmans ou chrétiens, c'est à dire monothéistes, très peu par contre en Asie.

Jean Hirsch « Les monothéismes dans leur simplicité » éditions l'Harmattan - 420 pages - 40 euros. www.editions-harmattan.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article