Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interview d'André Nahum

28 Mars 2014

Interview d'André Nahum

André Nahum: Young Perez se fit arrêter par la milice en 1943

- André Nahum, vous êtes médecin, écrivain. Vous êtes l'auteur de « Young Perez champion De Tunis à Auschwitz, son histoire » Editions Télémaque. Comment avez-vous été amené à écrire cet ouvrage ?

André Nahum: Lorsque j'étais enfant, un soir, à Tunis, j'ai entendu un grand chahut dans la rue, c'était une petite foule qui entourait le jeune Young Perez qui revenait dans sa ville natale après avoir remporté le championnat mondial de boxe catégorie poids mouche. Soixante ans plus tard, médecin à Sarcelles, j'ai vu venir à ma consultation une dame qui m'a dit : "Je ne viens pas pour me faire examiner. Je suis la soeur du boxeur Young Perez, injustement oublié. Comme vous écrivez des livres, je voudrais que vous racontiez son histoire et même en faire un livre. C'était donc pour moi un devoir sacré.

- Quelles sont les grandes lignes de la vie de Young Perez ?

A.N.: Enfant pauvre de La Hara, le quartier juif pauvre de Tunis, il voulait s'en sortir et avec sa bande de copains et a pensé que le seul moyen était la boxe. Il a rencontré des gens qui l'ont aidé : Joe Guez, Maitre Mossé, puis en France Léon Bellières qui devint son manager. En 1931, il bat le champion du monde en titre Frankie Genaro en quelques minutes Il vit alors un amour fou avec une belle starlette Mireille Balin. Fidèle en amitié, excellent fils, généreux envers ses anciens voisins et amis, il fut reçu en héros quand il revint à Tunis Au bout d'un an, il perd son titre en Angleterre et ne pourra jamais le reconquérir.

- Comment se déroula son arrestation par les nazis ?

A.-N.: Coincé à Paris pendant l'occupation, il vivait dans un petit hôtel de la rue du Faubourg Montmartre. C'est là qu'il se fit arrêter par la milice en 1943, peut-être sur dénonciation. Il fut envoyé à Drancy puis à Auschwitz. - Que sait-on de sa vie au camp d’Auschwitz et de sa fin tragique ? A.-N.: Le commandant du camp étant féru de boxe, il le fit travailler aux cuisines où il put ainsi se nourrir mieux que les autres déportés. On lui permit de s'entraîner et on lui organisa des combats avec d'autres détenus. Comme il profitait de sa condition de cuisinier pour fournir un supplément de nourriture à d'autres prisonniers, il fut puni et retourna travailler dans un commando. En janvier 45, il fit partie des prisonniers qui évacuèrent Auschwitz pour ce qu'on a appelé « la marche de la mort » et fut abattu par un des militaires qui le gardaient.

André Nahum « Young Perez champion De Tunis à Auschwitz , son histoire » Editions Télémaque. 176 pages. 15,90 euros. Internet: www.editionstelemaque.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article