Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de David Saada

24 Décembre 2015

Interview de David Saada

David Saada: « Dire que le Midrach est un recueil de légendes relève d’un total contresens »

- David Saada, vous êtes diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1970), licencié en Sciences Economiques de Paris (1969), ancien directeur du FSJU (1983 à 2010), directeur du mensuel l’Arche (1986 à 2010), directeur de la radio RCJ (1984-2010), promoteur du site internet Akadem (2006). Votre dernier livre s’intitule “Au coeur du verset: Initiation au commentaire midrachique en 52 leçons” (In Press). Comment expliquer que le questionnement midrachique est au cœur de la pensée juive ?
David Saada : En effet, le Midrach a fécondé, et continue de féconder la pensée juive : commentateurs, philosophes, kabbalistes s’en nourrissent constamment. Les auteurs du Midrach sont les Sages de la Torah orale, les Tannaïm, les Amoraïm . Les grandes compilations du Midrach ont été achevées vers les 9ème -10ème siècles de l’ère courante. Le midrach est un mode de lecture du texte de la Torah écrite qui permet d’explorer en profondeur ses significations multiples. Cette lecture est fondée sur une interrogation des moindres détails du texte, de ses apparentes redondances, de ses anomalies grammaticales, de ses obscurités. Le Midrach décrypte le texte de la Torah, mais il doit lui-même être décrypté, parce que le mode d’exposition des Sages n’est pas conceptuel mais métaphorique. Pour avoir les clés d’accès à la Torah que fournit le Midrach, il faut au préalable disposer d’autres clés, celles qui permettent d’entrer dans la pensée midrachique. Fournir quelques-unes de ces clés, c’est le but de mon livre.
- Le Midrach est-il seulement un commentaire axé essentiellement sur l’imagination des exégètes ?
D.-S. : Non pas du tout. C’est un travail rigoureux, une pensée. Pas un travail qui met en jeu l’imagination, la fantaisie. N’importe qui ne peut pas produire du Midrach. Il faut une connaissance de la Torah très profonde au préalable. L’habillage peut paraitre relever de la simple imagination, mais c’est une illusion trompeuse. Dire que le Midrach est, comme on l’entend parfois, un recueil de légendes relève d’un total contresens.
- Au-delà de l’apparent imaginaire, le commentaire midrachique demeure-t-il tout de même cohérent ?
D.-S. : Le Midrach expose la philosophie du judaïsme. Il s’interroge sur le Projet divin, sur la signification de la condition humaine, sur le destin d’Israël, sur les rapports entre Israël et l’Humanité. Certains midrachim se présentent parfois sous des formes contradictoires, plusieurs commentaires a priori incompatibles semblant s’opposer. En fait, il s’agit de présenter l’objet de la réflexion midrachique sous des angles de vue différents. Ce qui semble contradictoire est en fait complémentaire, ce sont des efforts multiples d’approche de la vérité. Dans son ensemble la pensée midrachique est plutôt cohérente, en dépit du fait qu’elle ait été produite sur des siècles par des centaines de Sages.

David Saada - “Au coeur du verset” - In Press – Août 2015 -

248 pages - 18 euros -

Site: www.inpress.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article