Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview du Père Jean-Baptiste Nadler

14 Février 2016

Interview du Père Jean-Baptiste Nadler

Père Jean-Baptiste Nadler: « l'immense majorité des rites chrétiens a des racines juives »

- Jean-Baptiste Nadler, vous êtes prêtre de l’Emmanuel (diocèse de Rennes), ami de la communauté israélite de Tours. Votre dernier livre s’intitule “Les racines juives de la messe” (Editions Emmanuel / Transmettre). Il est préfacé par le grand-rabbin de France Haïm Korsia. Comment est né ce livre?
J.-B.-N.: Ce livre est issu de la rencontre de deux convictions que je porte. La première, c'est que la liturgie doit être la source de la vie spirituelle et mystique des chrétiens. La prière n'est pas un à-côté dans la vie de l'Eglise, elle en est le cœur. Et la messe est le sommet de la prière chrétienne. Ma seconde conviction est que les chrétiens et les juifs ont tout à gagner à se connaître, se reconnaître et à s'apprécier mutuellement. Il y a quelques années, j'étais venu rendre visite à la communauté juive de Rennes et j'ai été bouleversé par l'accueil chaleureux que j'y ai reçu. Lorsque j'ai été nommé à Tours, j'ai tout naturellement voulu me rendre à la synagogue ; et là encore, l'accueil fut plus que cordial : fraternel. C'est Paul Lévy, président de la communauté israélite de Touraine, qui a proposé que mon livre soit préfacé par le grand rabbin de France Haïm Korsia. Quel magnifique cadeau de sa part !
- Les rites chrétiens ont-ils tous des origines juives?
J.-B.-N.: Tous les premiers chrétiens étaient juifs ; leur foi dans le messie Jésus ne les sortait pas de la vie d'Israël et de la pratique des commandements. Bien au contraire ! De la même manière, les nouveautés rituelles chrétiennes se sont développées à partir des rites juifs du Temple de Jérusalem, de la synagogue et de la liturgie domestique. Dans la Bible chrétienne, nous voyons les premiers chrétiens célébrer la messe, tout en continuant à se rendre au Temple ou dans les synagogues. Et même, des cohanim et des lévites devenaient chrétiens. Voilà pourquoi nous retrouvons jusqu'à aujourd'hui de nombreux rites inspirés du Temple ou de la synagogue dans le déroulement de la messe chrétienne. Cependant, à partir de la fin des persécutions par l'Empire romain au début du IVème siècle, la liturgie chrétienne a pu se déployer publiquement et a alors emprunté quelques éléments au décorum impérial. Mais, dans l'ensemble, l'immense majorité des rites chrétiens a des racines juives.
- Quels rites juifs retrouve-t-on dans la célébration de la messe?
J.-B.-N.: Je citerai seulement quelques exemples. Au niveau de l'architecture et du mobilier, tout d'abord. Nous retrouvons différents éléments propres au Temple ou à la synagogue : le parvis, le sanctuaire séparé de la nef, un autel, six chandeliers encadrant une croix centrale (ce qui est directement inspiré de la menorah), le tabernacle, son voile et sa lampe perpétuelle semblables à l'aron ha-qodesh, son rideau et son ner tamid, etc. Dans les gestes de la messe, nous avons le lavement des mains du prêtre, comme un rappel de la netilat yadayim, mais aussi l'usage abondant de l'encens sur et autour de l'autel. Enfin, la messe est célébrée avec du pain azyme, comme la matsa, et avec une coupe de vin dont nous précisons qu'elle est la coupe de la fin du repas de Pessah.
- Est-il indispensable que les chrétiens prennent conscience de tout cela?
J.-B.-N.: Sans la connaissance de ses racines juives, un chrétien ne pourra pas véritablement entrer dans la conscience de sa propre identité. "Chrétien" signifie "disciple du Christ", c'est-à-dire disciple du messie d'Israël. Le chrétien qui ignore, ou pire, qui rejette ses racines juives risque fort de retomber un jour dans le paganisme. Nous adorons le Dieu qui s'est révélé à Abraham, Isaac et Jacob, qui a fait sortir son peuple d'Egypte grâce à son serviteur Moïse, qui nous a sauvé du péché et de la mort par Jésus-Christ. C'est Lui que nous célébrons dans nos rites, Lui que nous écoutons et que nous aimons. Il n'y en a pas d'autre.
Jean-Baptiste Nadler - "Les racines juives de la messe" - Editions Emmanuel - Editions Transmettre - Octobre 2015 - 128 pages -
Site: www.editions-emmanuel.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article