Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Jean-Pierre Allali

30 Avril 2013

Interview de Jean-Pierre Allali
Jean-Pierre Allali : Raconter l'histoire millénaire des Juifs de Tunisie

Jean-Pierre Allali, vous êtes universitaire, écrivain et journaliste. Votre dernier livre s’intitule “Il était une fois ... Les Tunes. Images et paroles de mémoire” (Éditions Glyphe, 2013). Cet ouvrage fait-il le point sur la situation de la communauté juive de Tunisie?

Jean-Pierre Allali : Remontant le temps, ce livre raconte l'histoire millénaire des Juifs de Tunisie, une communauté qui, à l'aube de l'indépendance du pays, comptait près de cent vingt mille âmes et qui, hélas, aujourd'hui, ne se compose plus que d'un millier de personnes. Il raconte les riches heures de cette kéhila, avec ses rabbins, ses savants, ses écrivains, ses artistes, ses artisans ou encore ses sportifs. Un temps où les synagogues étaient noires de monde les jours de fête. Pour ne jamais oublier.

Y-a-t-il un avenir du judaïsme en Tunisie?

J-P. A : La fin du judaïsme tunisien, faute de renouvellement des générations, est inscrite dans l'Histoire actuelle du monde. Les Juifs de Tunisie se sont désormais répartis entre Israël et la France et, pour une faible part, en Amérique. C'est là, à travers des quartiers typiques, des restaurants spécialisés, des humoristes, des écrivains de la mémoire, que le judaïsme tunisien se perpétue pour le moment. Mais on ne peut prévoir l'avenir à long terme. En France, en 1206, Philippe le Bel a décrété l'expulsion de tous les Juifs du Royaume. Mille ans plus tard, une belle communauté très active de quelque six cent mille personnes y est installée. Qui sait ? Un jour, peut-être, si les conditions s'y prêtent, assistera-t-on au « grand retour » des Juifs de Tunisie ?

Ce livre est richement illustré, quelles photos nous faites-vous découvrir?

J-P. A : Collectionneur, j'ai amassé des milliers de documents iconographiques relatifs aux Juifs de Tunisie. J'ai choisi un ensemble assez varié pour mettre en évidence les costumes de nos ancêtres, les lieux de culte, les écoles, les rues animées. Mon éditeur, Éric Martini et sa collaboratrice, Aurélie Degiovanni, ont, grâce à une superbe maquette, mis en valeur ces documents, notamment par des doubles pages en couleur de toute beauté. La couverture de l'ouvrage représente l'échoppe d'un tailleur juif. On a presque l'impression qu'on va pénétrer dans la boutique. Une double page en couleurs représente la piscine de Tunis qui fut très prisée par les Juifs de Tunis lesquels, par ailleurs, ont donné au monde de grands champions de natation comme Zizi Taïeb. Eh bien, quand le livre est ouvert, on a presque envie d'y plonger !!

Le sionisme s’est-il beaucoup développé en Tunisie?

J-P. A : Le sionisme a connu des heures de gloire en Tunisie. Dès les premiers congrès sionistes, des représentants de la communauté juive de Tunisie étaient présents. Des mouvements de jeunesse pionniers comme l'Hachomer Hatzaïr, le Dror, le Bétar, l'Haatsmaouth, l'UUJJ et les E.I. étaient très actifs. Des dirigeants comme Alfred Valensi, Meyer Bellity, Félix Allouche ou encore Jules Cohen-Solal, alias Loup Gris, ont porté à bout de bras la flamme sioniste en Tunisie pendant des années. Des publications sionistes, comme « La Gazette d'Israël » ont connu un franc succès. Je me souviens que lors de la parade de l'Indépendance, les jeunes de l'UUJJ ont eu le cran de défiler drapeau d'Israël en tête. Beaucoup de cadres et de militants sionistes ont, dans les années cinquante et soixante, choisi de faire leur alyah.

Jean-Pierre Allali Il était une fois… Les Tunes Images et paroles de mémoire 262 pages 35 euros Editions Glyphe www.editions-glyphe.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article